Remisage: lorsque vous mettez votre véhicule au chaud, prévoyez quand même une couverture.

11 septembre 2019

À l’approche de l’hiver, vous songez possiblement à remiser un véhicule, qu’il soit « de collection » ou récréatif ou non adapté à nos hivers rigoureux. Du même coup, vous annulerez peut-être votre couverture d’assurance dans sa totalité, pensant ainsi réaliser une économie. Erreur !

Bien qu’il y ait peu de risque à interrompre certaines couvertures liées à l’usage du véhicule pendant le remisage– (les risques de collision par exemple) – conserver la responsabilité civile est obligatoire pour tout véhicule immatriculé au Québec.  Et il y a d’autres protections qu’il est recommandé de garder en vigueur.

 

Pourquoi conserver certaines couvertures ?

Avez-vous pensé aux dommages pouvant être causés par votre véhicule, même si celui-ci n’est pas en usage ? Par exemple, un réservoir d’huile qui se vide et contamine le sol, ou une défectuosité électrique qui provoque un incendie, des dommages qui pourraient être causés par un autre véhicule ou une chute d’objet ou même le vol du véhicule remisé ?

En ajoutant simplement l’avenant F.A.Q. no 16 à votre police d’assurance, vous allez maintenir une couverture adaptée au remisage de véhicule. Vous serez ainsi protégé dans l’éventualité d’imprévus et pourrez profiter des indemnités que comporte votre assurance.  Un souci de moins pendant l’hiver !

Ne manquez pas d’en informer votre conseiller Bernard & Fabien dès que vous mettrez votre véhicule au repos. Il pourra vous suggérer la meilleure solution.

Conseil : Lorsque vous remiserez votre véhicule, vous pouvez également profiter d’un crédit d’immatriculation pour l’interruption d’usage. En avisant la Société de l’assurance automobile du Québec, vous aurez droit à un remboursement de l’immatriculation pour la période du remisage.  Comme vous payez votre immatriculation pour l’ensemble du mois, il est donc avantageux de sortir le véhicule de son refuge en début de mois.

 

Et au moment de la remise sur la route ?

Vous devez bien sûr informer votre conseiller en assurance de la date de remise sur la route afin que l’ensemble de vos couvertures d’assurance soit réactivé.

Vous devrez également aviser la SAAQ, avant même d’utiliser le véhicule, afin de réactiver votre immatriculation. Vous pourrez le faire sur le site web de la SAAQ ou à l’un de ses points de service.

En ce qui a trait aux véhicules de loisir, que ce soit une moto, une motoneige ou un bateau, sachez que les primes sont habituellement adaptées à une utilisation saisonnière et que par conséquent, il n’y a généralement  pas de rabais pour un remisage.

 

Vous avez un doute ou des éléments à clarifier ? Parlez-en sans hésiter à votre conseiller Bernard & Fabien !

 

 

Articles suggérés